Taschereau

Jean-François Joubert

Après avoir obtenu un baccalauréat et une maîtrise en linguistique anglaise de l’Université Laval, Jean-François Joubert enseigne la langue de Shakespeare pendant 30 ans à l’international et depuis les 15 dernières années au Cégep Garneau. Parallèlement, sa fascination pour la richesse du français québécois le pousse à publier une étude linguistique : « Le sacre du Québec ».

Tout comme Climat Québec, Jean-François porte la souveraineté et l’environnement au cœur de ses préoccupations. Il commence à s’impliquer concrètement pour la cause lors du référendum de 1995. Par la suite, c’est au travers de son quotidien qu’il trouve le moyen de faire avancer ses convictions. Il travaille notamment à maximiser la représentation et la visibilité des communautés autochtones en plus de militer pour l’application de la loi 101 au cégep.

C’est l’inaction des partis politiques actuels qui le pousse maintenant à devenir candidat pour Climat Québec, le seul parti réellement dédié à l’environnement. Il croit que le Québec et le monde en général ont besoin de mesures fortes et efficaces afin d’atteindre les objectifs du GIEC. Jean-François Joubert est prêt à relever le défi pour lui-même, mais aussi pour les générations futures.