Climat Québec devient le premier parti politique du Québec à être reconnu comme membre des Verts mondiaux

Montréal, le samedi 3 décembre 2022 Martine Ouellet, cheffe du parti est fière d’annoncer que Climat Québec est devenu membre des Verts mondiaux au dernier Congrès des partis verts des Amériques tenu en République Dominicaine du 24 au 28 novembre dernier.  En effet, sur proposition du Parti vert du Canada et voté à l’unanimité, Climat Québec a obtenu ainsi le droit d’être invité à toutes les rencontres et activités de la Fédération des Verts d’Amériques.  Climat Québec est le premier et le seul parti québécois membre des Verts mondiaux.  Il constitue d’or et déjà une force politique en développement qui continuera de se faire entendre ici et à l’internationale.

Alejandra Velasquez au Congrès des partis verts des Amériques

« J’ai eu l’occasion de rencontrer et d’échanger avec plusieurs leaders des partis pro-climat de l’Amérique centrale, de l’Amérique du Sud et même avec une représentante de l’Europe.  Je leur ai présenté Climat Québec, un tout nouveau parti indépendantiste dédié à la crise climatique, ainsi que sa cheffe Martine Ouellet, qui comme ministre des Ressources naturelles, a eu le courage de fermer la seule centrale nucléaire du Québec.  Je leur ai aussi parlé du contexte québécois où la volonté de s’émanciper de l’assujettissement du Canada est encore très présente.  Notre vision est que la meilleure et seule solution pour réussir à agir véritablement sur notre territoire pour contrer la crise climatique est de ne plus être sous la tutelle du Canada, un État pétrolier.  Les contextes sont très différents d’un pays à l’autre mais tous font face aux pressions des lobbys pétroliers et gaziers.  Dans certains cas, la pression vient directement de gouvernements très autoritaires qui menacent jusqu’à la sécurité et la vie des élus et des candidats pro-climat.    Une solidarité politique multilatérale nord-sud constitue un outil supplémentaire de lutte contre le statu quo politique, principal obstacle à la résolution de la crise climatique »   a expliqué Alejandra Velasquez, déléguée de Climat Québec au Congrès des partis verts des Amériques

Climat Québec sur la scène internationale

« Alejandra a été une ambassadrice extraordinaire!  Je suis très fière des résultats. Climat Québec, au même titre que le Parti vert arc-en-ciel (Green-Rainbow Party) des États-Unis, est devenu membre observateur avec droit de parole à la Fédération des partis verts mondiaux des Amériques.  En même pas deux ans d’existence, Climat Québec a participé à deux évènements internationaux.  Nous étions à la COP 26 à Glasgow à l’automne 2021 et au Congrès des partis verts d’Amériques des Verts mondiaux en République Dominicaine cette année.  Il est évident que les COP, grandes rencontres des élites mondiales, sont un échec patent.  On l’a vu clairement à la COP 27 en Égypte.  En ouvrant grandes les portes aux lobbys pétroliers et gaziers, les élus trahissent l’essence même des COP.  La solution est de changer le visage politique en remplaçant les valets de l’industrie par de réels serviteurs du peuple et du territoire.   La solution est donc entre les mains des différents peuples de la planète.  Le forum des Verts mondiaux avec sa Charte très détaillée constitue un espoir beaucoup plus crédible de collaboration et de solidarité internationale.  Climat Québec, malgré les résultats des élections du 3 octobre, persiste et signe pour un changement politique important face à l’échec des principaux partis à changer la donne.  Nous ne pouvons pas nous permettre d’abandonner alors que la crise climatique s’amplifie et que nous avons les moyens de freiner la tendance en mettant aux poubelles le dogme de la croissance à tout prix et en reprenant le contrôle citoyen de nos États.   »     a conclu Martine Ouellet cheffe du parti

-30-