Martine Ouellet invite les Nord-Côtiers à voter pour la souveraineté et l’environnement

Tristan Brunet-Dupont, Ma Côte-Nord, 14 juin 2022

Accompagnée du capitaine et écologiste Jacques Gélineau, la cheffe du parti Climat Québec Martine Ouellet navigue sur les eaux de la Côte-Nord ce mardi afin de constater les conséquences des changements climatiques dans la région.

Les gens désillusionnés, découragés ou déconnectés de la politique sont de plus en plus nombreux et ce n’est pas normal selon Martine Ouellet. Selon elle, plusieurs environnementalistes le sont probablement en raison des gouvernements qui n’agissent pas assez vite pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Martine Ouellet rappelle qu’il est prouvé qu’avec le réchauffement global du climat, les pandémies seront de plus en plus fréquentes. Lors d’une entrevue à la radio Plaisir 94,1, madame Ouellet a indiqué qu’elle est persuadée que sa formation politique est la seule à pouvoir s’émanciper des lobbys pétroliers afin d’agir en fonction de la priorité numéro un du parti, les changements climatiques.

Selon elle, la Côte-Nord possède tous les atouts pour décarboner ses industries. Les énergies vertes sont la clé pour assurer un développement économique en respect de l’environnement.

Il n’y a aucun candidat ou candidate pour le parti Climat Québec dans Duplessis pour l’instant, mais cela pourrait changer, car Martine Ouellet fait des démarches pour trouver quelqu’un pour les prochaines élections.

Martine Ouellet souhaite convaincre les Nord-Côtiers de voter pour le seul parti souverainiste qui fait du réchauffement climatique son cheval de bataille. En entrevue, elle a rappelé que Climat Québec est pour le développement minier, mais qu’il faut que cette croissance s’inscrive dans un contexte de transition pour passer des énergies fossiles à des énergies non-polluantes. Selon elle, la Côte-Nord serait un modèle encore plus grand au niveau international quant à sa capacité d’exploiter les ressources tout en préservant l’environnement. Martine Ouellet rappelle que tout passe par une volonté politique.