Budget 2022 : Un budget trompeur et qui rate la cible selon Martine Ouellet

Martine Ouellet, chef de Climat Québec et candidate dans l’élection partielle de Marie-Victorin, dénonce le dernier budget présenté par le gouvernement lui reprochant d’être trompeur et de manquer la cible.

Elle a fait valoir : « Sa mesure phare, qui est de donner 500 $ à 6,4 millions de Québécois représentant pour un total de 3,2 G$, rate complètement la cible. Elle est présentée comme une mesure pour contrer l’inflation alors qu’en réalité c’est une mesure plutôt inflationniste. Pour contrer l’inflation, il faut agir sur l’offre et non pas sur la demande. Dans une perspective climatique, du côté de l’épicerie, une solution pour réduire le coût des aliments serait de réduire les distances de livraison parcourues et les intermédiaires. Une solution à portée de main qui ne coûte pas une fortune est de favoriser les circuits courts par la production et la vente locales en autorisant des marchés publics temporaires gratuits dans les centres-villes. 

Il faut beaucoup plus investir en transport en commun pour étendre et électrifier le réseau public. Du côté des autos électriques, François Legault donne le mauvais signal en réduisant la subvention à l’achat d’une voiture électrique, une des rares mesures en place très structurantes. Avec le saupoudrage du gouvernement, nous sommes en train de foncer dans le mur climatique. Après tous les rapports dévastateurs du GIEC qui appellent d’urgence les gouvernements à agir, toutes les catastrophes naturelles qui se multiplient, toutes les manifestations des étudiants et des étudiantes, François Legault n’agit pas à la hauteur que requiert la crise climatique. Il faudrait sortir le pétrole et le gaz de nos usines et nos bâtiments en les remplaçant par des énergies renouvelables rapidement ».